Blue Jeans

Jean de promo neuf éclatant
Jean usagé toujours fringant
T’es l’pantalon démocratique
Voilà maint’nant plus soixante ans
Blue jeans au parfum excentrique
Parfois pour tes vieux outrageant
Fatal du bas des reins tombant
A la aren’t be dans le vent

Jeans, jeans, bleu jeans
J’aime
Jeans, jeans, blue jeans
J’aime

Jeans pour guibole très longiligne
Pour les p’tits culs qu’ont du mordant
Qui déambule, jeans authentique
Dans des fessiers plus imposants
Mais jeans aussi qui a du style
Ton corps y a élu domicile
Jeans aguichant, jeans onirique
Façon gay en se dandinant

Jeans, jeans, blue jeans
J’aime
Jeans, jeans, blue jeans
J’aime

Jeans qu’a quelque chose de ricain
Lewis Strauss, Lee Cooper, Lewis
Pat d’éph des années soixante-dix
Fus’lé des années quatre-vingt

Jeans sale, repassé ou fripé
D’origine, d’occas, contrefait
Si des milliards d’âmes t’ont acheté
C’est qu’tu rends beau quand t’es porté
Futal blanchi ou coloré
Rapiécé, coupé, déchiré
Tissu de ce monde préféré
J’tai désormais poétisé

D. Léonie