Humain miroir

Nous venons de tous vents
Nous venons de tous temps
De tous les beaux rivages
Et quelques soient nos mages
Nous passons au travers
Des bocages des barrières
Nous les hommes de tous âges
Nous traçons nos sillages

Humain miroir
Homme aux déboires
Bizarre mémoire
Que ton histoire

Du nord ou du soleil
De l’ouest ou bien de l’est
Extrémistes déchus
Nationalistes perdus
De Staline à Tito
On peut faire les totaux
De King à Mandela
On est loin d’ses dix doigts

Humain miroir
Homme aux déboires
Bizarre mémoire
Que ton histoire

Des trafics des bizness
Et des macros systèmes
Des religions d’ivresses
Aux folies militaires
A l’aube d’un millénaire
Qui n’fait pas de mystère
J’entend toujours des balles
Et je voie des massacres

Humain miroir
Hommes aux déboires
Bizarre mémoire
Que ton histoire

Y’a toujours des fascistes
En Haïti
Encore quelque fashos
A Sarajevo
Y’a toujours des franchites
Au Rwanda
Et toujours des Franco
En Angola

Cette chanson d’amertume
S’adresse pas à la lune
J’fais pas le p’tit malin
J’suis qu’un contemporain
Et je dis qu’il est temps
Messieurs les décadents
D’arrêter vos combines
Et d’écouter mes rimes

Humain miroir
Homme aux déboires
Bizarre mémoire
Que ton histoire